Batman : 17 Story Arcs À Lire – Part 2

Suite de notre article sur les story arcs majeurs de l’univers Batman. Dans le post précédent, on nous avions vu les récits développés dans les années

Aujourd’hui, intéressons nous aux années 2000-2010 avec les récits suivants :
– Bruce Wayne : Murderer? / Bruce Wayne : Fugitive (2002)
– Hush (2002-2003)
– War Games  (2004-2005)
– Under the Hood (2005-2006)
– Batman R.I.P (2008)
– Battle for the Cowl (2009)
– Return of Bruce Wayne (2010)
– Night of the Owls (2011)
– Court of the Owls (2012)

Les années 2000 : le renouveau du Croisé Masqué

2000s

Bruce Wayne : Murderer? : « Nan… Mais nan… Bruce il a pas tué quelqu’un !? »

2002 apporte un grand changement pour Batman avec les récits Bruce Wayne : Murderer? et Bruce Wayne : Fugitive. Le corps de Vesper Fairchild, la petite amie de Bruce est retrouvé dans le manoir Wayne. Aussitôt, les premiers soupçons se tournent vers Bruce Wayne qui se fera emprisonner. La Bat Family (Nightwing, Robin, Oracle, Alfred, Batgirl, Black Canary etc), enquêteront de leur côté et découvriront que Fairchild connaissait l’identité de Batman. Ce qui peut constituer un motif pour Bruce de vouloir la tuer.

Ainsi, deux clans se formeront autour de Bruce : ceux qui savent qu’il est innocent et ceux qui doutent de son innocence. Bruce, quant à lui, pensera qu’il est préférable d’être Batman et d’évadera de prison. Dès lors, Bruce Wayne n’existe plus, seul Batman subsiste.
Au fur et à mesure que l’enquête avance, ils découvriront que Bruce a été piégé (évidemment), mais le fait intéressant, c’est que cet arc est centré autour de la double identité. Bruce prendra conscience que Batman ne peut exister sans Bruce Wayne et vice-versa. Cet arc, c’est plutôt une quête identité sur fond de polar.

Hush : « Batsy, il met cher à Supes, quand même! »

Vient ensuite l’arc Hush. Et celui-là, les enfants, c’est une bombe. C’est l’oeuvre de deux pointures du comic book : Jeph Loeb et Jim Lee. On y voit la relation amoureuse entre Batman et Catwoman, l’apparition d’un nouvel ennemi, un ancien ennemi le faire tourner en bourrique, et les blessures de Batman quant à la mort de Jason Todd. On y voit aussi une baston entre Batman et Superman, et ça, ça vaut le coup d’oeil!
Dans ce récit, Batman retrouve un vieil ami à lui, le Dr Thomas Elliot. Il se fait tuer par le Joker pendant qu’ils assistent à un opéra. Batman essaie de tuer le Joker de ses poings, mais Jim Gordon l’en empêche. Aux funérailles d’Elliot, Batman pense qu’un de ses ennemis complote quelques choses (il s’est fait attaquer par certains d’entre eux auparavant). Ils découvrent l’implication de Ra’s Al Ghul qui finit par leur avouer que quelqu’un a utilisé l’un de ses Puits de Lazare sans son accord et qu’il ne sais pas de qui il s’agit.

Plus tard, Jason Todd revient et enlève Robin. Imaginez un peu le coup infligé au moral de Batman quand il voit ça! Finalement, ce n’est qu’une fausse alerte. Jason Todd, c’était Clayface en réalité qui avait pris son apparence. Apparaît également cet ennemi, un homme au visage recouvert de bandages : Hush. L’homme derrière ce masque, c’est Thomas Elliot. Il lui révèle qu’il en veut à la famille Wayne d’avoir sauvé sa mère après un accident de voiture. Elliot avait saboté la voiture de ses parents pour provoquer leur mort et ainsi, hériter de toute leur fortune. Et Thomas Wayne a sauvé Mme Elliot après cet accident.

Finalement, Batman découvre qui est derrière tout ce scénario : Riddler (Le Sphinx en Français, ou l’Homme Mystère). Il a utilisé un puit de Lazare pour soigner son cancer, découvert que Batman était Bruce Wayne et monté ce plan. Batman parvient à convaincre Riddler de ne pas révéler ce secret et découvre par la suite que la tombe de Jason Todd est vide et personne ne semble savoir en connaître la raison. On en apprend plus trois ans plus tard.

War Games : « Voilà ce qui arrive quand on en fait qu’à sa tête! »

En 2004 commence Batman : War Games. Ici, Tim Drake (Robin III), n’est plus Robin. C’est sa petite amie, Stephanie Brown, qui reprend le costume bariolé de Robin. Voulant prouver sa valeur à Batman qui refuse qu’elle se mette en danger en étant Robin, elle découvre un plan monté par lui-même et Robin le met à exécution sans en informer son mentor (sinon, c’est pas drôle). Elle pense qu’en pouvant gérer cela seule, Batman lui accordera plus de crédit.

Ce plan consiste a mettre un terme à l’incontrôlable violence des gangs multiples dans Gotham en les ralliant tous sous l’égide d’un seul gangster : Matches Malone. Stephanie organise donc cette rencontre entre tous les chefs de gang en leur adressant un courrier anonyme. Elle observe la scène à bonne distance et se rend compte que Matches Malone n’est pas présent. Ce qu’elle ignorait, c’est que Matches Malone n’est autre qu’une identité de Bruce Wayne. Et donc, tout part en vrille. Une immense guerre de gangs voit le jour.
Tout se finit par Black Mask, un ennemi de Batman, qui devient le plus grand gangster de Gotham. Il torture Stephanie pour lui soutirer des informations sur Batman, et la jeune fille finit par succomber à ses blessures à l’hôpital, aux côtés de Bruce.

Under The Hood : « Mais d’où il sort, Red Hood? »

En 2005, c’est l’arc Under The Hood qui voit le jour. Un nouveau personnage, Red Hood, qui n’est autre que Jason Todd, le deuxième Robin qui est supposé être mort, apparaît et semble mettre des bâtons dans les roues de Black Mask. Il n’est pas pour autant du côté de Batman, les deux personnages en venant aux mains.

Alfred recevra un paquet un peu plus tard. Une lettre signée de Jason Todd et une mèche de cheveux verts, afin d’obtenir une recontre avec Batman. Entre-temps, Red Hood qui détient le Joker, le frappe très violemment, frustré par le rire incessant du clown.
Batman viendra à la rencontre de Red Hood et ce dernier, se servant du Joker comme bouclier, lui posera un ultimatum en lui donnant une arme : soit Batman tue Jason, soit Jason tue le Joker.  Batman sort un batarang, et touche Jason à l’épaule. Le Joker en profite pour faire exploser l’immeuble, histoire que la confusion règne.
Après cela, on en apprend plus sur Jason : il a eu droit à une petite baignade dans les puits de Lazare de Ra’s Al Ghul.

Fin 2006, quatre numéros de Batman introduisent encore un nouveau personnage (il est important pour la suite de l’article). Ce personnage, c’est Damian Wayne, fils issu de l’union de Bruce Wayne et Talia Al Ghul, la fille de Ra’s Al Ghul. C’est un gamin élevé par la Ligue des Assassins, et donc, particulièrement instable et ayant un goût prononcé pour les exécutions. Il semble être le parfait Robin : incroyablement intelligent, très agile, et un expert en arts martiaux. Après le départ de Tim, il prendra l’identité de Robin.

Les trois prochains arc sont liés. Ils concluent également la continuité DC Comics avant le relaunch de 2011. Ils sont tous trois centrés sur la mort et le retour de Batman. Oui, un super-héros n’est jamais mort pour très longtemps, on les passe juste en mode veille.

Batman R.I.P : « NOOOOOOOOOOOOOON ! »

Batman : R.I.P est publié en 2008. Et oui, c’est la mort de Batman. Bruce sort avec une femme du nom de Jezebel Jet. Elle découvre rapidement que Bruce Wayne et Batman ne font qu’un. Et pour la première fois, Bruce laisse Jezebel s’immiscer plus profondément dans sa vie, jusqu’à lui montrer la Batcave. Elle essaie même de lui faire raccrocher son costume pour son propre bien.
En lisant un mot qui apparaît sur le BatComputer, Jezebel mettra Bruce K.O. Ce mot est Zurr-En-Arrh. Le gang du Black Glove entrera en scène, droguera Bruce, kidnappera Alfred.

Bruce se réveillera plus tard, amnésique et SDF. Il se fabriquera un costume avec des bouts de tissus rouge, jaune et violet et suivra les conseils de Bat-Mite. Il se retrouvera confronté au Black Glove dans les locaux d’Arkham et à son chef : le Dr Hurt, un acteur ressemblant étrangement à Thomas Wayne. Ce dernier essaiera de convaincre Bruce qu’il est son père. Lorsqu’il prendra la fuite, Batman sautera sur l’hélicopter, et l’hélicopter explosera. Ainsi s’achève la vie de Batman. Dans une vulgaire explosion.
On apprend par la suite que Batman n’est pas mort, il cherche le corps de Hurt sans succès. Ce n’est que dans le crossover Final Crisis (qui reprend la plupart des super-héros DC Comics), que l’on apprend qu’au terme d’un affrontement contre Darkseid, Batman est envoyé à la préhistoire, n’ayant aucun souvenir de sa vie, et condamné à revivre ses vies antérieures dans différentes réalités.

Battle For The Cowl : « De toute façon, y aura jamais mieux que Bruce… »

Battle for the Cowl : Who's gonna be Batman?

Battle for the Cowl : Who’s gonna be Batman?

Batman est mort. On fait quoi maintenant? La réaction de la Bat Family, c’était un peu ça. Ce qui nous mène à l’arc suivant : Battle for the Cowl, qui a pour but de désigner un successeur à Batman. Dick Grayson refuse d’assumer le rôle de Batman. Apparaît alors un imposteur sous les traits du Chevalier Noir. Très violent et prêt à tuer. Damian Wayne tente de l’arrêter, mais l’imposteur, qui n’est autre que Jason Todd, lui inflige une blessure par balle. Damian est sauvé et soigné par Alfred. Tim Drake décide alors de prendre le rôle de Batman et de traquer Jason. Sans succès. Lui aussi se retrouve en très mauvais état. Alfred envoie Damian pour secourir Tim.

Jason n’attend en réalité que l’arrivée de Dick Grayson (Nightwing). Après une altercation, Dick parvient à défaire Jason qui lui promet un deuxième round. Dick décide alors de reprendre le poste vacant de Batman, prenant Damian comme acolyte sous les traits de Robin. Tim, lui, prend l’identité de Red Robin et décide de partir enquêter sur Bruce, qu’il pense en vie.

Return of Bruce Wayne : « En fait, la chauve-souris, c’est son destin. »

Return of Bruce Wayne : 6 périodes, 6 récits, 6 covers

Return of Bruce Wayne : 6 périodes, 6 récits, 6 covers

Enfin, on arrive à Return of Bruce Wayne. Dans cet arc, Bruce vit à différentes époques : préhistoire, puritanisme, piraterie, western, les années 30. Cet arc, c’est une quête sur les origines de la famille Wayne, sur les racines profondes de la chauve-souris encrées dans la personnalité de Bruce, sur le Dr Hurt et le gang du Black Glove, également. Parallèlement, une équipe nommée les Linear Men, voyagent à travers le temps pour retrouver Bruce et semblent toujours arriver un poil trop tard à la bonne époque. Les Linear Men, ce sont des flics de l’espace-temps, leur rôle étant de mettre fin aux incohérences spatio-temporelles.

The New 52 : le relaunch de DC Comics et le premier story arc

Deux covers pour Night of the Owls et The Court of Owls

Deux covers pour Night of the Owls et The Court of Owls

Night of the Owls / The Court of Owls : « Je sens que ça va être bon, ce renouveau! »

Deux story arcs complémentaires on été réalisés sous la plume de Scott Snyder, nouvelle étoile montante de DC Comics : Night of the Owls et The Court of Owls. On y découvre l’histoire de la Cour des Hiboux (je trouve que ça sonne moins classe en Français), qui serait une sorte d’organisation secrète tirant toutes les ficelles à Gotham. Leur seul obstacle : Batman.

On y apprend également qu’ils sont immortel, et que leur « armée », les Talons sont extrêmement difficile à battre. Il a fallu à Batman une armure lourde pour parvenir à les égratigner. On y apprend également que Dick était destiné à faire partie des Talons, mais la mort de ses parents et son adoption par Bruce à contrecarré les plans de la Cour des Hiboux. Cet arc regroupe toute la Bat Family du relaunch : Batman, Robin, Nightwing, Batgirl, Red Hood, Batwoman, Batwing, Red Robin, Catwoman. Ça en fait beaucoup, je vous l’accorde.

Voilà qui conclut ce double article sur l’univers du Dark Knight. J’avoue, c’est assez long, mais se plonger dans un univers aussi vaste que celui de Batman n’est pas chose aisée. Et j’ai volontairement zappé tous les crossovers ultra longs et compliqués de DC (Identity Crisis, Infinite Crisis, Blackest Night ou Flashpoint).Chez Else & Esse, on s’intéresse à la culture geek, et on sait qu’après la trilogie de Nolan, beaucoup vont se mettre à lire Batman. Plutôt que de vous larguer au beau milieu de l’océan, on vous offre un bateau. Les récits vus dans ces deux articles ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Libre à vous de découvrir d’autres story arcs de Batman si vous en avez envie, il y en a d’autres qui sont très bons (Dark Victory ou The Long Halloween).  

 

, Laisse un commentaire

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr

Dans le même goût :