Chine : les familles des condamnés à mort payent-elles vraiment la balle ?

chine-peine-de-mort

Les légendes urbaines au sujet des pays dont le système judiciaire est plus qu’expéditif ne manquent pas. En témoigne dernièrement le cas de la Corée du Nord, dont l’ancien ministre de la défense aurait été exécuté à coup de missiles pour s’être endormi au cours d’une réunion.

Profitant de l’opacité avec laquelle ces États communiquent avec le reste du monde, les rumeurs parfois les plus folles circulent, ce qui en définitive arrange plus qu’autre chose les principaux intéressés : le grand public garde les yeux rivés sur un fait relativement anecdotique, permettant de passer sous silence le reste d’une actualité pas franchement reluisante.

Concernant la Chine, la légende voudrait que l’État facture aux familles des condamnés la balle et les liens à hauteur de 8 euros environ. Alors info ou intox ?

Malheureusement, il s’agit bien d’une réalité : la facture pour « frais d’exécution » est bel et bien envoyée la famille. Même si la Chine tente de rendre ses méthodes « plus propres » en levant le pied sur les cérémonies d’humiliation, pas question pour autant de remettre en cause la peine de mort.

Dernier exemple en date, des camions high-tech, qui circulent à travers la Chine et permettent la récupération et le stockage des organes des défunts, le pays s’étant constitué un gigantesque stock d’organes via les exécution. Ce stock restant bien-sûr un bon indicateur du nombre de mises à mort en Chine…et une sacrée source de revenus.

En attendant, je retourne à ma pile de DVDs de John Woo à sa grande période Hong-Kongaise, c’est tout de même plus joyeux…

Source

Prend soin de toi (et ne te fais pas arrêter en Chine),
LCS

, Laisse un commentaire

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr