Comprendre Duchamp, vite.

duchamp

Tu as déjà entendu parler de l’urinoir de Marcel Duchamp. Pour toi, cela symbolise la déliquescence de l’art contemporain. Tu as tort. Je t’explique vite fait ?

Lorsque Marcel envoie sous un faux nom son urinoir, retourné et nommé Fontaine à l’exposition de l’Independent Group aux Etats-Unis, il ne cherche pas à faire une sculpture indigente de plus, mais à prouver une théorie. Le groupe en question a demandé à Duchamp, alors considéré aux Etats-Unis comme l’un des chefs de file de l’avant-garde européenne, d’être le président d’honneur de l’exposition et le responsable de l’accrochage. Les Independents ont affiché comme sous-titre de l’exposition la phrase suivante: « no jury, no prizes », ce qui sous-entend que toutes les œuvres envoyées seront exposées et accrochées sans hiérarchie.

Évidemment, Marcel n’en croit pas un mot, et connait suffisamment le milieu de l’art pour savoir que plus les gens s’annoncent ouverts d’esprits et avant-gardistes, plus il faut se méfier. Il en a fait l’amère expérience quelques années plus tôt, quand, jeune peintre foutriquet, il proposait son Nu descendant un escalier n°2 pour la salle cubiste d’une exposition dite indépendante elle aussi.

nu-descendant-un-escalier-n_2

Hélas, les cubistes eux-mêmes, dont  ses propres frères, refusèrent l’œuvre, au prétexte qu’elle ne correspondait pas aux lois du cubisme. Duchamp, estomaqué, comprend alors que même parmi les avant-gardistes, l’art est sujet à une attente préalable, qu’il est préfabriqué (ready-made, donc), et que ben, ça craint. Duchamp observe malgré tout que les grandes œuvres d’art sont précisément celles qui bouleversent ce fameux programme. Il décide alors de tout faire pour non seulement mettre le monde de l’art devant ses inconséquences, mais surtout d’inscrire une dynamique véritablement subversive dans l’ADN de l’art. C’est dans cet esprit qu’il crée Fontaine… qui est évidemment refusée par le jury américain, malgré les protestations de Duchamp qui défend l’œuvre du dénommé « Mutt ». Quand la supercherie est dévoilée, le jury se confond en excuse, et déclare que « s’ils avaient su, bien sûr, bla bla bla ». Duchamp répond que là est bien le problème, que notre vision de l’art est essentiellement culturelle et un peu « bas de front ».

Le principe de Fontaine est moins de choquer, de « faire de la provoc' » comme disent les humains 0.5 dans leurs commentaires youtube, que de montrer que le fond même de l’art est de nous déstabiliser, de nous montrer que le monde et la vie sont plus vastes, plus riches, plus complexes que nous ne le pensions au départ. L’art a moins vocation à faire de la nouveauté (concept réprouvé par Duchamp) que provoquer le mouvement de l’esprit, le décalage des préjugés.

fontaine

Bonus confiture pour ta mère: Duchamp n’a jamais cherché à vendre ses ready-mades, et d’ailleurs, l’idée qu’ils puissent terminer dans un musée et être totalement acceptés lui mettait, comme on dit dans le bus, grave le seum.

Maintenant, comme David tu as vu la lumière:

Hyper cordialement,

NXF.

, 2 Commentaires

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr