Être dans le coaltar, c’est assez dangereux, en fait.

dans-le-coaltar

Si comme moi tu ne fais pas preuve de « fraîcheur matinale », tu connais l’ensemble des expressions consacrées au sujet.

Avoir la tête dans le c**, la tête enfarinée, dans le cirage, être dans le potage, dans les choux, dans le coltard…Et je suis sûr que tu as toujours voulu l’écrire coltard ou coltar, même si dans le fond, quand tu y es, tu te fous pas mal de son orthographe.

En fait, le coaltar est un terme anglais, que l’on traduit en goudron de houille, ou goudron de charbon, matière particulièrement utilisée pour les revêtements de chaussées et des espaces publics à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. Comme beaucoup de substances chimiques, humer ses vapeurs n’est pas spécialement recommandé, notamment pour les poumons, mais aussi parce qu’elles plongent quiconque s’en approche trop longtemps dans un état de semi-inconscience, voire d’incapacité totale.

A une époque où la sécurité n’était pas ce qu’elle est de nos jours, on rapporte  que certains ouvriers devaient être transportés d’urgence en dehors des locaux dans lesquels ils travaillaient, notamment quand ceux-ci n’étaient pas bien ventilés.

Pour le reste, pas de secret : un bon verre de jus d’orange, de l’exercice, et du MAGNESIUM PUTAIN !!

Prends soin de toi,
LCS

La source

, 2 Commentaires

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr

  • Georges

    Wohé les sources tsé. Vraiment pas fiable ce toaster.

    • Léo

      Oh la Georges on se calme, un problème de lien qui a sauté, Tséé