On a le droit d’utiliser « malgré que »

Tu te fous de la gueule des kikoolol des internets « qui ne savent vraiment pas parler » ? Tu penses tout connaître de notre chère et sacrée langue française ? Tes poils se hérissent chaque fois que tu entends « malgré que » avec une pensée émue pour Ribéry ? Eh bien, laisse-moi chambouler ton monde parfait fait de 20/20 en dictée.

« Malgré», tu le sais certainement, s’utilise suivi d’un substantif (d’un nom quoi). Par exemple :

«  Je suis trempé malgré le soleil radieux aujourd’hui. »

Si tu veux l’utiliser suivi d’un verbe, il faut le remplacer par « bien que ». Exemple, on ne dit pas :

« Malgré que je suis allé au match de l’OM ce soir. »

Et je t’ai vu, toi le petit malin, essayer de mettre du subjonctif pour faire civilisé :

« Malgré que je sois allé au match de l’OM ce soir. »

Bah ça non plus, on n’a pas le droit. Il faut remplacer « malgré » par « bien » et la phrase devient juste. Même si je te reprocherai quand même d’avoir payé pour un mauvais match de foot.

Cependant, tu es un lecteur du Toaster, donc quelqu’un de bien. Donc, ça, tu le savais déjà. Ce que je vais t’apprendre (je l’espère, sinon, arrête de lire Le Toaster, passe directement au Monde Diplomatique, you are out of our league), c’est que « malgré que » peut s’utiliser suivi d’un verbe dans un seul cas ! Suspens de rigueur…

Suivi du verbe « avoir » conjugué au subjonctif. Exemple :

« Je ne te donnerai pas d’argent, malgré que j’en aie. »

Phrase que tu pourras utiliser aisément la prochaine fois que tu sortiras de la boulangerie et qu’on te demandera « une petite pièce ».

FC Bayern Munich Press Conference

 

Bam

Source

, Laisse un commentaire

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr