Comprendre les développeurs : l’anecdote du PEBCAK

developpeurs-web-pebcak

Travailler avec des développeurs, c’est aussi mettre un pied dans un monde d’acronymes parfois tordus, comme dans tout langage professionnel qui se veut un tant soit peu hermétique vis-à-vis du commun des mortels.

C’est également devoir garder la tête froide, sachant que si Rain Main à ta droite te fatigue, ce n’est pas forcément Forrest Gump sur la gauche qui te redonnera foi en l’existence.

Ainsi, lors de l’une de mes toutes premières erreurs de manipulation, j’eus rapidement pour réponse :

C’est sans doute un problème de PEBCAK.

« Chouette, ils ont déjà trouvé d’où venait mon problème », me dis-je, insouciant. Une insouciance qui ne durera en tout et pour tout que 3 secondes et demi.

En effet, j’appris dans la foulée que PEBCAK n’est autre que l’abréviation de Problem Exists Between Chair And Keyboard.

Une demi-seconde plus tard, je compris que c’était bel et bien moi qui me situais entre la chaise et le clavier, que j’avais tout bêtement fait une erreur de manipulation, et qu’il ne s’agissait pas d’un bug. Un acronyme parfois pratique pour dire du mal de ses clients en toute sérénité.

On termine sur un autre petit cheatcode pour comprendre les développeurs : si l’on te parle un jour de problème de Layer 8 ou de 8ème couche, il s’agit de la même remarque, faisant ici référence aux différentes couches qui composent un système informatique selon le système OSI. La septième étant l’interface, la huitième est forcément l’utilisateur lui-même.

Sur ce, je retourne débugger les vrais bugs.

PS : un poutoux à mon Directeur Technique préféré, qui n’a absolument pas insisté pour être cité comme source de cet article.

Source

Prend soin de toi,
LCS

, 2 Commentaires

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr