Patrice Rushen Vs Will Smith Vs Mc Solaar

Tout d’abord, il y a Patrice Rushen, une chanteuse, compositrice et pianiste qui a eu sa petite heure de gloire au début des années 80, notamment avec Remind Me et Forget Me Nots.

Cependant, elle ne marquera pas vraiment les esprits par la suite, du moins dans le mainstream (et pour le public Français, une femme qui s’appelle Patrice perd d’emblée pas mal de points).

Forget Me Nots possède de nombreux éléments disco : deuxième et quatrième temps mis en avant à coup de caisse claire et de claps, basse slapée, lignes de synthé aigües. Seul le clavier vient adoucir le morceau et lui donner un côté soul. Puis vient la voix enchanteresse de Patrice, et à ce moment, on se demande pourquoi le monsieur l’a quittée. En milieu de morceau s’élève un saxophone dont le son serait aujourd’hui l’acabit des productions les plus kitsches, mais comme c’est Patrice, on le lui pardonne.

Patrice Rushen, Forget me Nots, 1982

Pour l’anecdote, Forget-Me-Not signifie Myosotis en anglais. Ce n’est donc pas une faute de grammaire, mais bien un appel à la mémoire par l’envoi de fleurs

Pour la Bande Originale du film Men in Black, sorti en 1997, Will Smith ressort Forget Me Nots des cartons. Voulant pomper davantage sur cette pauvre Patrice, il reprend également la mélodie du refrain.

Et les paroles ne sont pas bien difficiles à adapter pour coller au film : « To help me to remember » devient « They won’t let you remember » ou encore « The galaxy defenders ». Bien joué, Will…

Will Smith, Men In Black, 1997

Il commettra à nouveau ce type de braquage sonore pour la bande originale de Wild Wild West, en s’attaquant cette fois-ci à Stevie Wonder.

De son côté, MC Solaar a également repris des éléments de Forget me Nots  pour son titre Les temps changent.

Il faut davantage les deviner, car ils ont été rejoués., mais certains instruments peuvent mettre sur la voie : la basse, qui reprend la même progression, les lignes de synthé qui marquent le tempo lors de l’intro et du refrain, ainsi que la mélodie d’orgue que l’on retrouve durant tout  le morceau.

MC Solaar, Les Temps Changent, 1997 (la musique démarre à 0:36)

Verdict : Pour sa voix incroyable et la sensualité de son morceau, Patrice Rushen remporte ce Versus haut la main. Mc Solaar et Will Smith ont fait du bon boulot, mais n’arrivent musicalement pas à la hauteur de l’original, malgré leurs textes bien sentis et calibrés.

, 1 Commentaire

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr

Dans le même goût :

  • Tupac et les Isley Brothers19 septembre 2011 Tupac et les Isley Brothers Contre la grisouille, le réenchantement. Aujourd'hui : les Isley Brothers et Tupac Shakur. The Isley Brothers, Let's Fall in Love, 1979 D’un […]
  • 10 raisons d’écouter Heavy D28 novembre 2011 10 raisons d’écouter Heavy D Jamaïcain d'origine, Dwight Errington Myers, mieux connu sous le nom de Heavy D, eut son heure de gloire dans les années 80 et 90, avant de […]
  • Bobby Womack, l’une des dernières légendes de la soul.25 juin 2012 Bobby Womack, l’une des dernières légendes de la soul. Bobby Womack est un monstre de la soul. Sa voix éraillée et son jeu de guitare confèrent à son oeuvre une teinte blues assumée. C'est d'ailleurs […]
  • 6 Trucs à (dés)apprendre sur Led Zeppelin 27 octobre 2014 6 Trucs à (dés)apprendre sur Led Zeppelin  Cheveux longs, torses nus, musique torride...Led Zeppelin fut l'un des dignes représentants du Sex, Drugs and Rock'n Roll, aussi efficace qu'une […]
  • La G-Funk, la Californie à portée d’oreille19 octobre 2011 La G-Funk, la Californie à portée d’oreille La G-Funk, c'est le soleil. Illustration par deux morceaux. Le premier, Free de Deniece Williams, est un grand moment de soul comme on savait […]