Simon & Garfunkel, sauvés par le remix

simon-garfunkel

Les amours vaches peuvent durer toute une vie.

Prenez par exemple Michel, du département graphisme, avec qui une journée ne se passe pas sans qu’on n’en vienne à parler de la maman de l’autre.  En se disant toutefois que le jour où il finira par se faire virer, cela nous manquera.

C’est aussi le cas de Simon & Garfunkel : 45 ans après leur séparation, les deux hommes continuent de s’échanger leurs rancoeurs par interviews interposées, et n’y vont pas de main morte.

Mais revenons un peu en arrière : les deux comparses se rencontrent au lycée dans le quartier du Queens, et se prennent rapidement d’amitié. Il fondent en 1956 leur premier groupe, du nom de Tom & Jerry, très influencé à l’époque par Elvis Presley et The Everly Brothers. En raison notamment du peu de ventes de leur premier album malgré un premier single prometteur, ils se séparent une première fois.

Ils se retrouvent 6 ans plus tard et enregistrent leur premier album sous le nom de Simon & Garfunkel, un album très orienté folk qui contient notamment le désormais classique The Sound of Silence.


Même si l’album rencontre un petit succès d’estime, les ventes ne décollent à nouveau pas, et le duo se sépare une seconde fois.

Presque deux années s’écoulent, durant lesquelles The Sound of Silence commence à rencontrer un joli succès aux États-Unis. Le producteur de Simon & Garfunkel décide alors de faire ré-enregistrer à leur insu une version plus « rock » de la chanson. Une version qui choquera les deux chanteurs sur le moment, au vu de l’orientation très folk du titre original.


Le succès est tel que le duo se reforme aussi sec et que l’album suivant, renommé The Sound of Silence afin de surfer sur cette popularité, se classe premier dans les charts américains. Le groupe enchaîne alors les albums (au rythme d’un par an) et les tournées, signe la bande-son du film The Graduate, avant de se séparer définitivement en 1971. Non sans avoir pris le soin de sortir un dernier opus, Bridge Over Troubled Water, qui sera l’album le plus vendu aux États-Unis l’année de sa sortie, et l’un des plus vendus de la décennie. Un album enregistré dans des conditions difficiles : il faut dire que les deux hommes se côtoient depuis qu’ils ont 13 ans, ont qu’ils ont de plus en plus de mal à s’entendre . . Chacune de leurs rencontre menace donc de se terminer en fait divers.

Depuis, les deux compères, quand ils ne s’insultent pas, se réunissent occasionnellement pour des concerts de retrouvailles, dont le plus célèbre reste celui à Central Park en 1981, devant une foule de 500 000 personnes.


Sur ce, je retourne m’engueuler avec Michel.

Prend soin de toi,
LCS

Bonus Confiture : l’album Bridge Over Troubled Water, comme beaucoup d’albums de l’époque, propose son petit détail amusant.

, Laisse un commentaire

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr

Dans le même goût :

  • 6 trucs à savoir sur Marvin Gaye 13 février 2015 6 trucs à savoir sur Marvin Gaye  C’est presque devenu un gimmick : dès qu'une scène torride pointe le bout de ses tétons dans un film ou une pub, il y a des chances qu’elle soit […]
  • 10 trucs qu’on sait moins sur les Beatles14 mars 2018 10 trucs qu’on sait moins sur les Beatles Aujourd'hui, on fait un point sur les 4 garçons dans le vents. S'il n'est plus nécessaire de les présenter, un petit point s'impose, car en tant […]
  • 7 Trucs à savoir sur les Doors24 mai 2018 7 Trucs à savoir sur les Doors Malgré une carrière éclair, The Doors continue de résonner comme l’un des groupes les plus emblématiques des années 60. Pourtant, on le connait […]
  • 6 Trucs à (dés)apprendre sur Led Zeppelin 27 octobre 2014 6 Trucs à (dés)apprendre sur Led Zeppelin  Cheveux longs, torses nus, musique torride...Led Zeppelin fut l'un des dignes représentants du Sex, Drugs and Rock'n Roll, aussi efficace qu'une […]
  • YMCA : du groupe de prière aux Village People25 juillet 2016 YMCA : du groupe de prière aux Village People Les YMCA, ce n'est pas qu'une chanson culte chantée par des moustachus dans les années 70. Bien avant les Village People, les YMCA avaient été […]