On a développé notre générateur de titres Buzz

generateur-buzz

Tu l’as sûrement déjà remarqué, nous ne portons pas les sites consacrés aux contenus viraux dans nos coeurs. On pourrait même aller jusqu’à dire que nous les vomissons, n’ayons pas peur des mots.

Nous avons donc décidé de créer notre générateur de contenus Buzz, que nous avons sobrement intitulé « Clique Salope ! », comme un hommage doigt levé que ces éditeurs nous tendent quotidiennement.

clique-salope-facebook-2

Pourquoi tant de haine ?

Si tu es observateur, tu as certainement constaté une recrudescence des contenus liés à l’insolite, au sensationnel, au buzz, au clash…. et que cela touche de plus en plus de sites et de médias, même ceux qui avaient il y a quelques temps encore bonne presse (Huffington Post, Gameblog, on pense très fort à vous).

Les sites de buzz fonctionnent systématiquement de la même manière :

1. Un titre accrocheur à la Upworthy (du nom du site qui a popularisé ce format de titres), toujours composés en deux temps. Voici une étude très intéressante, si cela t’intéresse (en anglais).

2. Quelques lignes de textes et une vidéo ou une liste d’images.

3. De l’argent plein les poches des éditeurs de ces sites, qui sont bien évidemment rémunérés au clic sur les publicités qu’ils affichent. Il fallait bien trouver un moyen de vivre de sa « passion »…

Non contents de polluer les fils d’actus, les sites dédiés aux contenus viraux posent d’autres problèmes d’ordre général bien plus graves :

un nivellement global des contenus web vers le bas : pourquoi s’emmerder à réfléchir à des contenus intéressants quand on peut relayer une vidéo de chaton / enfant qui danse avec un SDF / photo d’un bout de sein de Nabilla en y ajoutant 3 lignes de texte ?

– une addiction du public au sensationnalisme : ce n’est déjà pas facile d’avoir une place sur le web, mais comment lutter face à des titres conçus spécifiquement pour faire cliquer ?

– le problème des sources : internet est un nid à intox, et les sites de buzz prennent souvent un malin plaisir à ne pas citer leurs sources.

Autre phénomène intrigant : si ceux qui sont prêts à cracher sur la télévision sont nombreux, beaucoup moins reprocheront à internet son manque de qualité. Est-ce parce que l’on a le sentiment de choisir et d’être « actif » sur internet, étant donné que l’on est équipé d’un clavier et d’une souris ? Est-ce parce qu’internet n’a pas encore accédé au statut de « média sérieux », ce qui le rend plus perméable aux critiques et moins sujet aux remises en question ?

Ah oui, et si tu veux bien flipper, tu peux regarder cette vidéo des très bons Un Drop dans la mare.

 

Vas-y, maintenant clique, salope ! 

La Rédaction du Toaster. 

, 3 Commentaires

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr

  • Nutt

    Je ne connaissais pas ce site, j’ai découvert grâce à Captain Web. Favori direct et merci pour ce moment !

    • Merci Nutt, ce genre de commentaire fait toujours plaisir <3 (je ne vois pas le tweet de Captain Web à ce sujet en revanche, bizarre) ! à très vite

      • Nutt

        Pas de tweet, c’était sur son facebook privé 😉