Le premier bug était-il vraiment du à un insecte ?

En cas de dysfonctionnement dans un programme, une application ou un site web, l’allusion à un insecte que l’on imagine en train de dévorer le code est vite trouvée. Plusieurs sources historiques emploient une l’allusion aux insectes :

Thomas Edison aurait mentionné le mot Bug dans ses notes en 1878 : « cette invention semble fonctionner, puis elle bugge »

– Le premier flipper, Baffle Ball commercialisé en 1931, était garanti « sans bug »

– Durant la seconde guerre mondiale, les problèmes techniques étaient remontés comme étant des bugs ou glitches.

Pourtant, l’origine du mot bug en informatique est bien plus pragmatique ! Une des versions officielles remonterait à 1945, à l’époque où les ordinateurs étaient de gigantesques machines, qui chauffaient énormément. Lors des travaux sur le Mark II pendant la nuit du 8 au 9 septembre, l’équipe de Grace Hopper ouvrit les fenêtres tant la chaleur était insupportable…ce qui eut pour conséquence de faire planter l’ordinateur : une grosse mite s’y était logée. Ce fut donc le premier débuggage de l’histoire. La mite est quant à elle scotchée sur le carnet de notes de Grace Hopper, qui est visible au Musée de l’Histoire Américaine de Washington. Rien à voir avec le « Bogue », qui n’évoque…pas grand chose.

first-bug-in-history

, Laisse un commentaire

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr