La Choucroute, histoire d’une traduction foireuse.

choucroute-traduction

Grand classique du début d’hiver, la choucroute est l’amie des mois de Novembre difficiles.

Pourtant, si ce mélange de chou fermenté, de pommes de terre et de cochonnaille doit être correctement préparé pour te faire aimer la vie, la traduction de la choucroute a été faite à la truelle.

En France, la choucroute est associée à l’Alsace, même si le plat est originaire d’Allemagne..mais pas seulement. En effet, la méthode de fermentation du choux viendrait de Chine, et aurait été apportée par Attila dans les contrées teutonnesques, nous précise l’ami wiki. Il nous précise également que le plat est consommé dans pratiquement toute l’Europe, ainsi que dans certains pays d’Amérique du sud où ont émigré des Allemands, et bien sûr en Asie, où le chou fermenté reste l’un des plats les plus consommés au Nord de la Chine ainsi qu’en Corée.

Il nous précise également que le jus de choucroute peut servir de biocarburant, et que les français en mangent en moyenne 800g par an.

Mais bref, je te fais l’historique, je m’égare, et tu me dis que tu ne vois pas le rapport.

Le terme Allemand, sauerkraut, signifie choux acide,  et la déformation en Alsacien a donné surkrut. Jusque là, pas de problème, sauf que l’Alsace s’est trouvée à plusieurs reprises soit du côté allemand, soit du côté français. Et comme on a été sympas, on s’est dit que ce serait une bonne idée de traduire le nom du plat en Français, mais qu’il ne faudrait pas trop chercher à savoir ce que signifie surkrut. Le croute venant du krut, qui signifie déjà chou, la choucroute est donc un horrible pléonasme, chouchoux…mais heureusement pour elle, n’a que ça d’horrible.

Prends soin de toi (pas trop de choucroute quand même),
LCS

, 1 Commentaire

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr