Indiana Jones, sauvé par la diarrhée.

indiana-jones-turista-diahree-gastro

Sa meilleure arme n’était en fait ni son courage, ni son intelligence, ni son fouet.

Tu te rappelles de cette scène mythique du premier film Les Aventuriers de l’arche perdue : Indy, confronté à des nazis au Caire, tombe sur un épéiste arabe confirmé, qui commence à faire une démonstration de ses talents. Alors que le bretteur bédouin est au milieu de son show, l’archéologue le plombe d’une balle de pistolet, l’air désabusé, avant de tracer son chemin sans se retourner, devant une foule médusée. Depuis, cette séquence est devenue représentative du personnage, de son pragmatisme so yankee, de son sens de l’à-propos désarmant. Mais savais-tu que cette scène a été improvisée et ne devait pas être gardée au montage ?

A l’origine, Indiana Jones devait effectuer un long combat à l’arme blanche contre l’ennemi susmentionné, mais c’était sans compter les joies d’un tournage à l’étranger. En effet, l’équipe du film, installée au Maghreb depuis plusieurs semaines, souffrait du mal bien connu des voyageurs, la turista, dit aussi « la coulante », dit aussi « fissa la trône », dit aussi « écourtons cette conversation », dit aussi « spectacle de Kev Adams ». Harrison Ford n’échappa pas au problème, et lorsque vint le moment de la scène de combat, il expliqua à Spielberg qu’il ne se sentait pas assez en forme pour tourner plusieurs heures d’action par 40 degrés tout en garantissant l’intégrité de ses sous-vêtements. C’est ainsi que l’idée lui vint d’abréger le combat d’une balle de pistolet, avant même qu’il ne commence. L’équipe de tournage, hilare, -et sans doute peu désireuse de tourner la vraie scène-, trouva après visionnage que le rendu était bien meilleur comme ça, et décida de conserver la première prise.

Désormais, tu comprends mieux la mine confite d’Indiana après le combat, probablement saisi d’une urgence autre que d’aller sauvez une gonzesse, de retrouver un artefact millénaire, ou un truc du genre.

Hyper cordialement,

NXF.

, Laisse un commentaire

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr