Un petit mensonge pour un grand succès : Seven

morgan-freeman-brad-pitt-seven
Ce film est parvenu à te faire ressentir peur, incompréhension, dégoût et colère à la fois. Il t’a fait découvrir les noirceurs de l’âme avant que toutes ces séries américaines sur les serial-killers et autres dérangés sexuels n’apparaissent sur ton écran cathodique à coup de « Toum toum », lançant un épisode de NY Police Judiciaire. 


Cet article peut contenir quelques spoilers pour les rares mécréants qui n’auraient pas encore vu le film.

Je te parle de l’un des films préférés des spectateurs : Seven. Et s’il est tant adulé, sache que c’est en grande partie grâce à une très bonne idée de son réalisateur (en dehors de sa direction d’acteurs et de sa réalisation je veux dire…). David Fincher, qui ne voulait évidemment pas entraver l’intrigue principale de son film, ne crédita pas Kevin Spacey au début du film. Il ne lui permit pas non plus de faire la promotion de l’œuvre avant sa sortie, tâche qui incomba donc à Brad Pitt et Morgan Freeman principalement.

Ainsi, le spectateur eut la surprise totale de voir apparaître Spacey dans le rôle de John Doe, le tueur sadique et un peu monomaniaque des sept pêchés capitaux, à la toute fin du film. Une bonne occasion pour revoir le générique d’ouverture et pourquoi pas, continuer avec le reste de cette œuvre qui n’a pas pris une ride. Même si, maintenant, tu connais la fin. Info bonus : R. Lee Ermey, le capitaine de police dans le film (et accessoirement, le sergent Hartman dans Full Metal Jacket) devait initialement jouer le rôle de John Doe qui fut finalement donné à Spacey.

Source

, 1 Commentaire

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr