Pourquoi « se faire fourrer » n’est pas si vulgaire

cercei-fourrer-fourreau

Salut c’est Alfred. Tu en as marre des anecdotes inutiles de mes amis rédacteurs ? Eh bien tant mieux, parce que les miennes, en plus d’être inutiles, sont en dessous de la ceinture.

La fornication est probablement, avec l’état d’ébriété, l’acte qui comporte le plus d’expressions et analogies en tous genres. Loin de moi l’idée de te les lister et puis tu les connais déjà de toutes façons.

Aujourd’hui, je vais donc te parler plus spécifiquement du vagin, ce « sanctuaire des sanctuaires » selon Tarantino, dont le Littré nous offre une définition d’une rare poésie :

Canal qui conduit à la matrice

Ce que le Littré nous indique également, c’est que vagin provient de vagina, qui signifiait gaine chez les ancêtres des Italiens.

On regarde du côté de gaine, donc.

Le synonyme de fourreau. Donc étymologiquement un vagin est donc un truc qu’on fourre. Car ouais, le premier sens que nous donne le littré est le suivant :

Étui de couteau ou d’un instrument tranchant ou aigu.

On a aussi le sens chez les insectes :

Dans les insectes suceurs, le tube qui renferme l’appareil dont ces insectes se servent pour sucer.

Vagina a donc donné gaine, rengaine, dégaine, rengainer, etc., mais aussi vanille (transformations successives vagina en vanilla en Espagnol, en analogie avec la gousse de vanille).

Sur ce, on peut en tirer trois conclusions :

1/ Vu ce manque de poésie, on peut affirmer sans l’ombre d’un doute que le mot a été spécifié par les hommes (les femmes auraient choisi quelque chose de plus mignon)

2 / Etymologiquement, « se faire fourrer » n’est donc pas complètement vulgaire

3 / Les vagins ne sentent pas toujours la vanille.

Source
Source 2

Des bisous,
Alfred. 

, Laisse un commentaire

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr

Dans le même goût :

  • Une rapide histoire du godemichet24 juillet 2015 Une rapide histoire du godemichet Salut c’est Alfred. Tu t’es déjà demandé pourquoi un godemichet portait ce nom, et pourquoi on l’appelait Dildo dans les autres langues […]
  • Rocco Siffredi : vous saurez tout sur son zizi30 novembre 2016 Rocco Siffredi : vous saurez tout sur son zizi Salut, c’est Alfred. Aujourd’hui, je te propose de faire la lumière sur celui qui nous inspire au quotidien à la rédaction : Rocco Siffredi. Rocco […]
  • Pourquoi la branlette « espagnole »1 septembre 2016 Pourquoi la branlette « espagnole » Maintenant que j’ai eu ton attention, il est temps de parler des vraies choses de la vie. Comme des boobs. Comme de la branlette espagnole. Une […]
  • Tu peux dire « bonnasse » sans être vulgaire.20 avril 2015 Tu peux dire « bonnasse » sans être vulgaire. Les termes en "asse" ou "ace" annoncent souvent une couleur peu reluisante : dégueulasse, salace, connasse, grognasse, bonnasse. Pourtant, […]
  • Tu la sens, ma grosse data ?10 juillet 2015 Tu la sens, ma grosse data ? Parlons peu, parlons bien. Je n’ai pas que ça à faire. Toi, vieux briscard des internets, jeune fougueux augmenté, la data c’est ta came. Les bits […]