Schwarzenegger est-il un pléonasme ?

arnold-schwarzenegger-pleonasme-double-noir

14 mai 1982 : le grand public Américain, et bientôt mondial, fait la connaissance d’un Monsieur Muscles pas comme les autres : Arnold Schwarzenegger.

Il hérite du surnom de « Schwarzy » dans notre hexagone, ne manquant pas de donner un côté beauf, bourrin et décérébré à une filmographie qui ne l’est pas tant que ça. Je ne dis pas que tous ses films sont mémorables, mais sa carrière ne comporte que très peu de bouses à proprement parler, preuve encore une fois du décalage qui peut exister entre la qualité d’une oeuvre et l’image que l’on s’en fait. Ca me rappelle un certain Stallone, tout ça.

Outre-Atlantique, le nom de Schwarzenegger a donné naissance à une légende urbaine encore tenace : Schwarzenegger serait en fait un pléonasme. Schwarz signifie noir en Allemand, je ne t’apprends rien. En revanche, bon nombre d’Américains se sont laissés avoir par le negger, proche de nigger, ce qui donne nègre noir lol XD. Un peu lourd non ?

black-schwarzenegger

En réalité, il faut décomposer le nom comme ceci : schwarzen et egger (je te passe les règles de grammaire). Egger est un suffixe assez répandu dans les noms germaniques, et particulièrement en Autriche. Pour les connaisseurs, il provient de Ecke, qui signifie le coin, mais aussi le pic de montagne

Schwarzenegger signifie donc celui qui provient d’un coin sombre, ou celui qui provient d’une montagne noire, enfin quelque chose du genre.

Maintenant, il ne te reste plus qu’à planifier une soirée muscles, guns & pop-corn, afin d’épater tes amis.

Bonus Confiture, une blague américaine des années 80 : celui de Schwarzenegger est long est dur, celui du Président est court, Madonna n’en a pas et le pape en a un, mais ne s’en sert pas. De quoi s’agit-il ? 

Source 

, 2 Commentaires

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr