Tu peux dire « bonnasse » sans être vulgaire.

bonnasse-evelyne-dhielat

Les termes en « asse » ou « ace » annoncent souvent une couleur peu reluisante : dégueulasse, salace, connasse, grognasse, bonnasse.

Pourtant, ce dernier possède deux homophones bien pratiques.

Le premier ne prend qu’un seul « n » : bonasse. Daté, il signifie « naïf, « simple d’esprit ». Tu peux donc dire pépouz’ :

Elle est tellement bonasse que tu peux tout lui faire avaler,

en expliquant que c’est un autre sens, plus ancien, et que tu ne te permettrais jamais d’avoir de telles pensées.

Le second est bonace. Issu du latin « bonacia » et propre à l’univers de la marine, il sert à désigner une période de calme plat entre deux périodes de mauvais temps.

Tu pourras donc, après avoir visité cet ami dont tu trouves la mère attirante (ne mens pas, nous avons tous un ami comme ça) :

La mère était bonnasse,

arguant l’utilisation du jargon de la marine.

Prend soin de toi,
LCS

SourceSource 2

, Laisse un commentaire

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr