The Avengers : les super héros se déchaînent.

Hier matin, je me suis rendu au cinéma pour voir The Avengers. Depuis le temps que j’en parle, je ne pouvais passer à côté. Petite critique très subjective (je vous préviens, il y a quelques spoilers mais le texte est en blanc. Vous devrez le surligner pour le lire).

Étant un habitué des comics, j’ai forcément de différentes attentes quand sort un film de super héros.

Le film de super héros. Un genre à part entière depuis une dizaine d’années. Mais on observe quelques dissidences, surtout depuis les Batman de Christopher Nolan. Comme quoi, on peut faire un film de super héros qui abordent le sujet sous différents angles.

Qu’en est-il de The Avengers ?

Je ne m’attendais pas vraiment à un film révolutionnaire, mais plutôt à un très bon divertissement, un film pop-corn duquel on sort en ayant passé un bon moment.
Je ne pensais pas à sortir de la salle en désirant en voir encore. Il faut dire que Joss Whedon a frappé fort. Réaliser un crossover (un film qui réunit des personnages issus d’autres films) est en effet un challenge de taille. D’un côté, il faut satisfaire les fans, et de l’autre, le grand public.

On ne s’attend à rien de plus que passer un bon moment, devant un film qui réunit tous les ingrédients pour que ce soit le cas. C’est en cela que Whedon a réellement assuré, lui qui n’a jamais eu la prétention de nous livrer une œuvre révolutionnaire, mais seulement de quoi contenter tout le monde.

Whedon Genius

Pour mener à bien un projet de cette envergure, Whedon a su s’entourer, et créer ce petit truc qui change tout : la cohésion. Tout est logique : les personnages, leurs interactions, les séquences. Tout s’équilibre, également, sans aucun faux raccord avec le travail effectué depuis 2008 sur tous ces personnages.

La partie la plus difficile, a probablement été d’intégrer Hawkeye et Black Widow. Pourquoi ? Tout simplement car ils ne sont pas « super ». Thor est un dieu nordique, Iron Man possède une armure de combat hors du commun, Hulk est une créature implacable, Captain America est un héros affirmé.

 

Black Widow est un agent secret. Elle sait se battre, est douée avec des armes. Hawkeye, est un archer, mais il est humain et mortel. Whedon a eu l’intelligence d’utiliser ces deux personnages à bon escient. Tout d’abord en évinçant Hawkeye, lui permettant de ne pas se retrouver noyé sous ses compagnons, et en faisant de Black Widow une sorte de témoin. Elle est en quelque sorte le personnage qui assiste à tout et qui est toujours présent.Blaxk Widow Hawkeye

Whedon a également réussi à jouer avec les personnalités des personnages pour créer une alchimie qui fonctionne à merveille. Le prétentieux Tony Stark contre le patriotique et suranné Captain America, notamment.

Mais la plus grosse surprise est sans conteste Bruce Banner/Hulk, ce génie renfermé qui n’accepte pas sa deuxième personnalité. Il en a fait ici un personnage que l’on a envie de découvrir, et à la fin du film, on veut juste le revoir. Même si tout le monde s’est dit qu’Edward Norton aurait été préférable à Mark Ruffalo, Whedon nous prouve le contraire.

Cap Iron Hulk

Là où j’ai encore été bluffé, c’est sur le respect de ce que j’ai pu lire dans les comics. Les personnalités des héros sont en total accord avec les comics, même sur le déroulement de l’histoire, tout concorde. Beaucoup d’éléments repris de l’univers Ultimates (l’attaque menée par Loki) mais également de l’univers Marvel de base (l’origine de Thor ou la Stark Tower).

Au niveau de ce que j’ai moins aimé, on peut citer la 3D. Elle est totalement inutile, et qui plus est, gâche quelques scènes (j’ai également écopé d’un gênant mal de tête en sortant de la salle). Donc évitez la 3D !

J’ai été déçu sur la scène post-générique, aussi. Soit dit en passant, le générique de fin est sublime. Ne le ratez pas ! La scène post-générique n’est pas celle qui a été tournée le 14 avril et qui a fait couler beaucoup d’encre mais une autre ayant vocation d’annoncer la suite, évidemment, mais également toute autre chose.

[SPOILER] Lors de l’avant-première, on y voyait l’agent Coulson, qui meurt au cours du film, récupéré par Stark et Banner. Ces derniers lui font une injection d’un liquide vert et jaune. C’est une scène qui a parlé aux fans car elle annonce l’arrivée prochaine de la Vision, androïde membre des Avengers.  Ici, j’ai pu assister à une scène introduisant Thanos, le Titan Fou, ennemi de longue date des Avengers incroyablement puissant et détenteur d’un artefact appelé « le Gant de l’Infini ». [SPOILER]

Cette scène post-générique introduit également une future production de Marvel : Les Gardiens de la Galaxie. Marvel a décidé de se pencher sur un autre aspect de son vaste univers : les aventures se déroulant dans l’espace.

the-avengers_nick-fury-coulson-hillPour revenir au film en quelques mots, c’est un savant mélange de tout ce qu’on peut aimer : de l’action, de l’humour (mais du vrai humour, on se marre franchement à certains moments), et c’est surtout une œuvre épique agrémentée d’une réalisation dynamique et de personnages attachants. On s’attache même à Maria Hill, bras droit de Nick Fury interprétée par Cobie Smulders (Robin Scherbatsky dans How I Met Your Mother) qui a un petit rôle mais beaucoup de charisme ainsi que l’agent Phil Coulson (Clark Gregg), tellement apprécié qu’il fera bientôt ses débuts dans les comics Marvel.

 

 

 

 

 

Rien que pour les combats entre héros et autres joutes verbales, courrez-y, vous aller adorer !

 

, 1 Commentaire

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr