Le phénomène PaperToy

Aujourd’hui, focus sur les Papertoys. Si vous n’avez pas encore découvert les joies d’un art pourtant (presque) millénaire, suivez le guide !

Difficile aujourd’hui de passer à côté des Papertoys : il faut dire que le phénomène est bien installé et que les Papertoy Makers font actuellement preuve de folie créative, pour le plaisir de tous, puisque l’on trouve aussi bien des répliques de personnages de bandes dessinées, de jeux vidéos, de mangas, mais aussi de figures plus classiques.

Avant d’être connus sous le nom de Papertoys, ces derniers ont fait la joie des bricoleurs et manuels de tous âges depuis la nuit des temps, puisque leur héritage provient directement….de l’origami. Oui, ces sculptures de papier parfois très complexes qui ont vu le jour en Asie, et plus particulièrement en Chine, où ils ont été inventés, et au Japon, où leur nom leur a été attribué (Ori signifiant « pliage » et Kami  signifiant « papier »). Si l’origami reste aujourd’hui un art à part entière, il a au fil du temps enfanté des successeurs qui ont à leur tour fait leur chemin. Le premier fut le Papercraft, connu dans nos contrées sous le nom de…maquette en carton, largement utilisée à partir de la fin du 19e siècle, pour enfin laisser place aux paper dolls et aux papertoys.

Cheval en Origami

D’abord réservé aux plus riches (en raison du prix du papier), l’art du papier plié se démocratisera à travers les siècles, pour devenir une activité très abordable : si le coût du papier n’a cessé de diminuer, le paper toy bénéficie également d’un atout majeur : son canal de distribution. Complètement dématérialisé,  il ne nécessite qu’une imprimante (et de la colle, des ciseaux, et de l’huile de coude of course ! ) afin de prendre vie. Bénéficiant de la vague du DIY (Do it yourself), le Papertoy renoue avec le plaisir d’une activité manuelle, nous faisant momentanément retomber en enfance. Oui, si on devait ranger l’art du Papertoy dans des cases, il y aurait de la culture street (beaucoup de papertoys ont un style qui évoquent le graf), de la culture geek (comics, retrogaming), mais aussi cette bonne vieille tendance à la néostalgie. Le papertoy ne propose pas un retour aux sources pour faire un retour aux source, mais tire partie des possibilités offertes par les technologies actuelles, afin de faire revivre un art séculaire. Encore un bel exemple !

Quelques exemples de papertoys :

 

mario-papertoy
iron-man-papertoy

donkey-kong-paper-toy paper-toy-street paper-toy-star-wars

 

Si vous souhaitez faire votre shopping (qui en plus ne vous ruinera pas), je vous conseille l’excellent papertoy.fr, qui en plus d’être la référence mondiale, peut se targuer d’être français, ce qui fait toujours plaisir. Et pour découvrir les travaux de l’un des leaders en matière de création de papertoys, rendez-vous sur le site de Tougui.

 

, 5 Commentaires

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr