Les chinois ne voient pas en 3D.

chinois-chow-yun-fat-3D

Et ça n’a rien à voir avec leurs yeux bridés. La perspective, le savais-tu, est une affaire culturelle.

Désireux de représenter fidèlement le monde, de façon scientifique, rationnelle et optique, les ritals (re)découvrent au début de la Renaissance la « perspective cavalière » (ou en points de fuite): comme dans la vie, ce qui est loin est petit, et ce qui est près est grand.

perspective-occidentale
Ce faisant, ils délaissent le système universel, dit de la « perspective étagée », où le premier plan est en bas, le second au milieu, et l’arrière-plan en haut, sans réelle différence de taille, mais en ayant l’impression que le sol se dresse vers nous, sans sensation de profondeur, donc.

Cette différence de système explique pourquoi l’arrivée de la photo, beaucoup plus précise dans le rendu des volumes, a bouleversé la peinture occidentale alors qu’elle n’a que secoué l’une sans toucher l’autre des Chinois et des Japonais. Maintenant, tu sais pourquoi Street Fighter est toujours résolument tourné vers la 2D, alors que les Occidentaux poussent toujours vers plus de 3D.

perspective-asiatique

(mais en vrai les Chinois voient en 3D hein)

Bonus confiture: La représentation en 3D dénote d’une vision de la réalité scientifique, concrète et optique, alors que la perspective bidimensionnelle relève d’une approche du réel centrée sur l’expressivité et le symbolisme (Disclaimer: aucune des deux n’est meilleure que l’autre, et d’ailleurs je préfère la deuxième).

 

Hyper cordialement,

NXF

, 1 Commentaire

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr