Les développeurs avaient juste oublié l’Intelligence Artificielle

prisonner-of-power-ia-fail

Certaines erreurs peuvent être compréhensibles. On pourra en effet pardonner quelques bugs qui trainent dans un jeu, si celui-ci est de bonne facture, même si la tendance est aujourd’hui de sortir les jeux le plus vite possible et de corriger les bugs via des patchs (un peu comme si un maçon avait travaillé comme un cochon et revenait régulièrement chez toi pour finir l’isolation ou mettre des joints aux fenêtres). Mais bref, je m’égare…

En 2008 sortait Prisonner of Power, un jeu qui s’est forgé une solide réputation dans la catégorie du nanar vidéo-ludique. Au delà de graphismes atroces pour l’époque, de bruitages douteux, de bugs en cascade et d’un doublage catastrophique, le jeu avait surtout un gros problème : les développeurs semblaient avoir oublié d’activer l’intelligence artificielle des ennemis. Résultat des courses, on se retrouve avec des ennemis que l’on voit se déplacer au loin (avec des démarches très étranges, voir en se téléportant), et qui se figent dès qu’on les approche, ce qui en devient par moments franchement glauque. Un patch correctif est sorti, mais le mal était déjà fait (et le jeu n’a pas vraiment gagné en qualité).

Pour aller plus loin, tu peux regarder ce test du défunt mais non moins légendaire Moggy Aspi Show :

, 3 Commentaires

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr