Stickerbrush Symphony : quand le 16 bits te fait tourner la tête.

Il y a des jeux vidéos qui restent à jamais gravés dans les mémoires. La saga Donkey Kong Country en fait assurément partie : en plus d’avoir flanqué une sacrée claque aux joueurs entre 1994 et 1996, les jeux sont également appréciés pour leurs OST riches et variées.

‘Stickerbrush Symphony’, est un titre qui sort incontestablement du lot : il s’agit d’une sorte de Dream House mélancolique sous acide (rien que ça) issue du second épisode de la série.

On pourrait croire à un thème sous marin ou à un monde dans l’espace, mais que nenni. Stickerbrush Symphony est la musique des niveaux situés…dans un cactus/chardon géant, niveaux d’une difficulté par ailleurs très élevée, le joueur ne pouvant toucher les parois. J’ai longtemps détesté ce thème, car la mélancolie qui s’en dégage m’écoeurait autant que la difficulté du jeu, avant d’être séduit par cette basse circulaire sortie d’outre tombe. On trouve aujourd’hui des remixes par dizaines, et même des japonais mutants qui jouent au piano toutes les parties à la fois. Nintendo le recycle régulièrement dans ses jeux. Bref, un morceau culte, qui n’est pas sans rappeler le célèbre ‘Children’ de Robert Miles.

Il en va de même avec l’ensemble des OST (Original Soundtracks) de la série Donkey Kong Country. Si les musiques de jeux vidéos vous intéressent, vous pouvez vous lancer les yeux fermés. Seul le troisième propose des thèmes un peu fades, mais tu devrais trouver ton bonheur.

Bonus : si tu aimes Stickerbrush Symphony, tu devrais aimer Aquatic Ambiance, issu du premier volet.

, Laisse un commentaire

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr