Une histoire de la suprématie du « moellon » sur le « parpaing »

A ma mère.

Il y a certains moments où l’indignation prend le pas sur la rédaction d’un bon petit toast. Et je crois que le moment est venu de mettre à profit la tribune privilégiée qu’est Le Toaster au nom d’une digne cause.

https://i1.wp.com/media.giphy.com/media/FMYD2rNMDrKow/giphy.gif?w=710

Au jour d’aujourd’hui (c’est dire si c’est aujourd’hui !), près de 96,2% du panel Médiamétrie nie l’existence du mot « moellon ». Honte à eux.

Et que l’on ne vienne pas m’opposer que le mot est issu de je-ne-sais-quelle déformation langagière précédée de la mention fam. dans le Petit Robert. Car s’il n’est pas aussi vieux que son homologue le « parpaing » (première apparition en l’an de grâce 1268, sous le règne de Louis IX), le « moellon » possède quelques arguments de taille.

Naissance en 1508 (une année décidément bénie, puisqu’elle connue également la commande du plafond de la Chapelle Sixtine par le Pape à Michel-Ange).

Mais c’est surtout son étymologie qui signe sa supériorité :

De l’ancien français moilon et du latin mutulus, lui même un possible diminutif de mūto (c’est à dire « pénis »).

Oui, dans ce MMA linguistique, force est de reconnaître que le « moellon » colle une bifle plutôt sévère à son vulgaire cousin.

https://i2.wp.com/media2.giphy.com/media/p5kZmrBc5Ldba/giphy.gif?w=710

Encore tremblant et transi du plaisir d’avoir rendu ce monde un peu plus juste, je souhaiterais terminer en achevant le « parpaing » sur l’autel du Larousse.

https://i1.wp.com/media.giphy.com/media/p89H7etV6iyDm/giphy.gif?w=710

« Moellon : pierre de petites dimensions, brute, ébauchée ou équarrie (moellon d’appareil), employée avec du mortier pour maçonner un mur.

Dans la fabrication mécanique des glaces, ensemble de plateaux métalliques garnis de ferrasses en fonte, dont la rotation permet de dresser la surface des glaces.

Dans le sud-est de la France : parpaing »

Bisou à base de mortier,

G.

Source

 

 

, Laisse un commentaire

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr