Sur un air de G-Funk

Mis à part les grands pontes (Snoop Dogg, Warren G et bien sûr Dre), qu’en est-il des artistes G-Funk moins connus du grand public ? Focus aujourd’hui sur deux autres incontournables :  Dj Quik et Da Brat.

Le premier est un fou furieux. David Marvin Blake de son vrai nom, il excelle depuis la fin des années 80 en tant que rappeur, producteur, musicien et s’est payé le luxe de travailler avec les plus grands, en témoigne son travail sur l’album «  » de Snoop Dogg, sorti en 2008.

Safe + Sound

La consécration vient en 1995 avec l’album « Safe + Sound » (littéralement sain et sauf). G-Funk pure et dure nous plonge à nouveau dans une Californie moite peuplée de grosses voitures, de gros dollars, de grosses montres et de gros seins.

DJ Quik…Dj rapide. Si le nom peut porter à rire, il est pourtant bien choisi. Sans rivaliser avec des Busta Rhymes et Krayzie Bones, Quik n’a pas à rougir de son flow et nous gratifie de quelques moments de bravoure (Get at me).

Dollarz ! 

Niveau thématique, rien de nouveau sous le soleil (écrasant) de la Californie. Pour l’argent argent, on retiendra des pensées économico-théologiques telles que « some believe in Jesus, some believe in Allah, but niggers like me believe in making dollars » (Safe +Sound), ou encore le basique « If it don’t make dollars it don’t make sense » (Dollaz + Sense).

Pour le sexe, retenons l’efficace « you think you’ll be controllin’ me cause I put the pole in your hole, see » ou encore « it’s 68 and I owe you one ». Le titre « Tha Ho in you » fait quant à lui la part belle à la belle pratique du gang bang. Charmant programme.

Mais passons, comme je l’avais mentionné précédemment, les paroles dans la G-Funk, on s’en fout.

Funk ! 

Les instrus sont d’une rare efficacité, et oscillent entre morceaux basés sur un sample (« Safe + Sound », « Summer Breeze ») et créations originales (Quik’s Groove III). Sur cet album, Quik reste fidèle à la funk et semble en explorer les diverses facettes . Ainsi, « Something for tha mood » s’achève sur 1min30 se solo de flute traversière sur fond de musique funky à la Roger Troutman tandis que « Tha Ho in you » nous propose une ambiance live et un thème proche de « Let’s Get It On » de Marvin Gaye alors Quik’s Groove III, entièrement instrumental, nous fait le coup du smooth jazz (jazz-funk reproductoire des années 70).

Evidemment, les classiques sont au rendez-vous et on retrouve le bon vieux « Strawberry Letter #23 » des Brothers Jonhson. Fait assez rare pour être signalé, la présence de musiciens qui jouent autre chose que des boucles est un vrai régal pour les oreilles. Les lignes aigües se font quant à elles plus discrètes

Da Brat, la sale Gosse

Da Brat - Funkdafied

Da Brat, quand à elle, se la joue garçonne et arbore chemises XXl, baggy et tresses. Contrairement à la nonchalance et à l’élégance de Quik, son flow est plus rude. C’est une dure et elle nous le fait savoir. Bien que la production soit en deçà de celle proposée par DJ Quik, Da Brat nous offre quelques passages vraiment cool, notamment Fa Al Y’All, qui transpire la P-Funk de George Clinton. L’album Funkdafied s’ouvre sur le serment de la George Clinton : « I Promise the Funk, The Whole Funk and Nothing but the Funk ».

La belle nous gratifiera d’autre excellents moments, avec les titres Funkdafied (qui contient un sample de Between The Sheets par les Isley Brothers), May Da Funk be Wit ‘Cha ou encore Fire it Up, pour un album globalement moyen (mais qui comblera tout amateur de G-funk). Globalement, sa musique a nettement plus subi le poids des années que celle de Quik et surtout de Dre.

Da_Brat_Sexy

Da Brat a pris du Sex Appeal avec les années

 

Malgré son passage éclair sur la scène musical, la G-Funk reste un des mouvement les plus populaires de la culture Hip-Hop : au travers de textes et de musiques décomplexés et d’une esthétique ensoleillée, le monde du Gangsta-Funk fascine (en témoinge l’univers de GTA San Andreas) au même titre que la Californie qui l’a vu naitre. Malheureusement, les artistes auront le plus souffert de cette évolution, nombreux étant ceux qui ont raté le coche par la suite (Warren G le premier). 

, 1 Commentaire

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr