Sizefac, artisan du vidéotest

sizefac

Le monde des Youtubers est plus que vaste, et il y en a pour tous les goûts.

Deux secteurs sont particulièrement pris d’assaut : la mode (essaie de taper Nail Art ou Teinture pour voir) et le jeu vidéo. Certains parviennent même à en vivre, et les moyens déployés sont devenus au fil du temps impressionnants, au point de venir marcher sur les plates bandes des plus grosses productions.

Pourtant, Sizefac ne fait pas partie de ces « grosses productions », mais c’est justement tout ce qui me plait chez lui. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Sizefac est un Chroniqueur / Vidéotesteur amateur qui sévit maintenant 7 ans, un vieux de la vieille à l’échelle du web. Quand je dis amateur, ce n’est bien sûr pas péjoratif, mais simplement en opposition à professionnel, ce qu’il n’a jamais prétendu être. Et c’est tant mieux ! J’ai beaucoup plus de plaisir à regarder ses vidéos que celles de types bien plus connus comme le Fossoyeur de Films (que j’aime beaucoup au demeurant), qui malgré le personnage et la production un cran au dessus, ne parviennent pas à me faire entrer dans un univers, à faire en sorte que j’aie l’impression de retrouver un vieux pote à chaque nouvelle vidéo. Le côté amateur en devient attachant, parce qu’on sent que chaque vidéo est bichonnée, bricolée, et faite avec les moyens du bord.

Le point fort vient (selon moi) de la qualité de l’écriture de ses tests et chroniques. On sent que chaque test est documenté, qu’il a été réfléchi, pensé, que les expressions et tournures de phrases ont été recherchées. Bref, un vrai bonheur. Une autre qualité vient du ton employé : chez SF, on n’est pas dans le monde des Geeks et des fanboys. On parle de jeu vidéos comme d’un sujet classique et on argumente. D’ailleurs, SF a choisi de parler de jeux vidéos, mais je suis sûr qu’il aurait pu facilement traiter d’un autre sujet tout en restant intéressant. En effet, les sujets s’éloignent parfois du jeu vidéo pour se diriger vers de l’économie et du marketing…..le pire, c’est qu’on en redemanderait. Le mystère reste entier sur la personne de SF. Je le soupçonne de travailler dans le marketing ou la finance, ou d’être prof, ou les deux. A l’heure actuelle, on sait juste qu’il s’appelle Simon, qu’il a une femme et deux filles et qu’il est Alsacien.

On appréciera également le côté punk et décoiffé du monsieur, qui ne mâche pas ses mots, et qui vire parfois dans l’humour trash (tu penseras à moi quand tu verras la vidéo sur Rayman Origins ou encore le passage de la couche culotte) : on aime ou on aime pas, mais ça fait partie du personnage, Tout comme le fait d’avoir l’impression de connaître par coeur sa maison, sa famille. Là où chez certains, le côté amateur pourrait être perçu comme un manque de qualité, je trouve justement que cela renforce l’univers de Sizefac : en ne produisant pas de vidéos léchées (graphiquement parlant), le contenu est mis en avant, et rien que le contenu :  on passe sur une revue générale de chaque jeu avant d’enchainer sur 3 qualités et 3 défauts. Sizefac est lui-même, avec ses défauts, ses qualités, et on l’aime pour toutes ces choses. D’où le côté vieux pote que j’évoquais plus tôt.

Si je t’ai donné envie d’aller voir ses vidéos, tu peux te rendre sur sa chaine YouTube ou sur son site internet (dont tu pourras apprécier la mise en page sobre, et qui au moins ne pose pas de problème de compatibilité entre les navigateurs). Il y a aussi cette interview de Geekhard qui permet d’en apprendre un peu plus sur le bonhomme.

Prends soin de toi,
LCS

, 2 Commentaires

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr