Les mémoires (passionnantes) d’un joueur

Surfer sur le web (et bosser dans ce domaine encore plus) provoque assez rapidement une grande soif d’informations. Une soif qui se transforme souvent en nausée après quelques années passées à indexer des flux RSS, à favoriter, à retweeter…

Car de l’information, il y en a à la pelle. Comme si une grande partie du web consistait en de gigantesques resucages et repissages d’informations plus ou moins fraîches, plus ou mois vérifiées, plus ou moins pertinentes. Autant vous dire que la découverte d’un blog qui ne rentre pas dans ce format est toujours un moment très plaisant. C’est ce qui est arrivé avec les mémoires d’un joueur.

Au départ, c’est la recherche de sources sur le rétrogaming dans le cadre de la rédaction d’un article consacré à ce sujet. Puis la découverte d’un billet qui va ENFIN dans le sens où je l’entends, à savoir que oui, c’est bien se souvenir, mais que non, rejouer à des vieux jeux parce qu’ils sont vieux n’a aucun intérêt. Ce que j’apprécie sur ce blog, c’est le côté frais, comme le fait de tester les jeux gratuits du Playstation Plus sans se soucier de l’actualité, de mettre en parallèle les séries, et plus globalement de publier des articles consistants derrière lesquels on sent une réflexion unique. Et sur ce dernier point, Mémoires de Joueur est vraiment similaire à ce vers quoi tend Else et Esse (mais ça, j’y reviendrai).

C’est ensuite le likage (Molière se retournerait dans sa tombe) d’une page Facebook, et un statut qui évoque un certain « tag de la patate chaude« . Reprenant le principe des bonnes vielles chaînes de lettres et d’e-mails dans ce qu’elles avaient de sympa (j’explique pour les retardataires comme moi), le Tag de la Patate chaude consiste à poser des questions à des blogueurs que l’on taggue depuis un article, pour les laisser à leur tour répondre aux questions, tagguer d’autres blogueurs, et créer de nouvelles questions. Voilà pour le principe.

C’est donc avec beaucoup de plaisir que j’ai répondu aux questions de Rémy, a.k.a @virtuel_remy (vous trouverez mes réponses ici) : loin d’être idiotes, elles m’ont amené à réfléchir à des sujets et thèmes que je n’avais pas encore explorés, et qui promettent de donner naissance à des articles très prochainement. Car malgré la visibilité et l’ouverture que peuvent procurer le blogging, on peut paradoxalement souffrir de la page blanche par manque de recul et de communication avec l’extérieur (notamment de feedbacks autres que « c’est bien ce que tu fais »).

Donc, mes petits amis, si vous aimez le jeu vidéo et la réflexion, allez vite faire un tour chez Mémoires de Joueur. 

, 2 Commentaires

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr