John Titor, légende disparue des internets

Si t’es un peu geek et saoulé des films et séries qui font de la merde avec le voyage dans le temps, tu t’es forcément penché sur John Titor, l’un des plus gros mystères du début du XXIème siècle (et c’est pas un acteur porno).

John a fait son apparition le 2 novembre 2000 sur le forum d’Art Bell, un animateur radio spécialisé dans le paranormal et le surnaturel (le forum a fermé depuis). Il poste le message suivant :

« Greetings. I am a time traveler from the year 2036. I am on my way home after getting an IBM 5100 computer system from the year 1975.

My “time” machine is a stationary mass, temporal displacement unit manufactured by General Electric. The unit is powered by two, top-spin, dual-positive singularities that produce a standard, off-set Tipler sinusoid.

I will be happy to post pictures of the unit. »

Traduction :

« Bonjour. Je suis un voyageur temporel venu de l’an 2036. Je rentre chez moi après avoir récupéré un ordinateur IBM 5100 en 1975. Ma machine à voyager dans le temps est une unité de déplacement temporel à masse stationnaire fabriquée par General Electric. L’unité est alimentée par deux singularités positives à rotation maximale qui produisent un sinusoïde de Tipler désaxé. Je serai heureux de poster des photos de l’unité.« 

Donc là, évidemment, les gens n’y croient pas. On a beau être aux prémices du web 2.0, les gens étaient moins cons qu’aujourd’hui et ne croyaient pas dur comme fer à tout ce qu’ils lisaient. On est certes sur un forum de gros geeks, leur réaction est complètement rationnelle.

Là, tu te poses 2 questions :
1/ Le gars vient de l’année 2036 et il cherche VRAIMENT un vieil ordi IBM tout pété ? Quel est le projet ?
2/ Le fonctionnement de sa machine temporelle, perso j’ai rien bité, mais ça m’a l’air suffisamment complexe pour qu’on s’interroge sur l’existence du bouzin.

T’inquiète, on va y revenir.

Le voyage dans le temps, c’est possible ou pas ?

john titor

Il y a pourtant un moyen bien simple pour savoir si le voyage dans le temps existe. Il y a même 2 écoles :

Théorie #1 : Celle de Stephen Hawking :
Hawking, il a décidé d’organiser une grosse fête pour les voyageurs du temps. Personne n’est venu. Il a envoyé les invitations le lendemain. Donc le voyage dans le temps n’existe pas.

Théorie #2 : Celle de Bigmac Foofy (aussi appelée, la « tactique du pauvre »)
Tu prends un bout de papier, tu notes la date, l’heure et le lieu exact de l’endroit où tu te trouves. Si ton futur toi ne débarque pas dans les 5mn, le voyage dans le temps n’existe pas.
Bon après, c’est discutable. Est-ce que dans 40 ans, tu te souviendras/possèderas toujours ce bout de papier ? Rien n’est moins sûr. Tu peux aussi te le faire tatouer sur la peau, comme dans Memento, mais il faut être prêt à le garder à vie.

Petit plus : ça te donne une super histoire à raconter si les gens te demandent ce qu’est ce tatouage.

Petit moins : tu vas passer pour un fou ou un gros nerd.

Il y a des dizaines de théories sur le voyage dans le temps. Aucune n’a été vérifiée, tu t’en doutes. Donc pour l’heure, ça n’est officiellement pas possible.

Y a aussi le facteur dangerosité du doss qui refroidit pas mal. Un simple petit changement (genre prendre à gauche ou à droite lors d’un déplacement) peut avoir des conséquences dévastatrices.

Personnellement, j’ai pas trop envie que ma décision de bouffer un poulet-frites au lieu d’un steak-frites demain midi à la cantine d’Arpège Place de Seine finisse par ramener Hitler qui aurait, en fait, été cryogénisé.

La Théorie Dragon Ball Z

En fait, la théorie qui semble la plus plausible, c’est celle notamment dépeinte dans Dragon Ball Z (ou Back to the Future ou un tas d’autres trucs) : le multiverse, qui te permet de déjouer les paradoxes temporels.

Je te l’explique en quelques faits clairs :

1/ Trunks vient du futur. Un futur dégueu où 2 androïdes règnent en maître et ont tué presque tous les guerriers. À la base, le décès de Sangoku des suites d’une maladie cardiaque a foutu la merde.

2/ Trunks remonte le temps, à l’époque où se situe l’action du manga. Son but : soigner Goku. Comme ça, il ne meurt pas et ils peuvent défoncer les androïdes.

3/ Les androïdes apparaissent, mais se font absorber par Cell, qui devient le super méchant du présent et bien plus badass que les androïdes. Donc l’arrivée de Trunks a modifié le cours de l’histoire.

4/ On découvre que Cell vient également du futur. Il a tué Trunks après son retour à son époque pour lui voler sa machine à voyager dans le temps.

On a donc 3 dimensions qui se sont créées/été influencées à cause du voyage dans le temps de Trunks :
– 1ère Dimension : Celle qu’on connaît tous : Goku est vivant, Gohan bute Cell, etc etc
– 2ème Dimension : Celle où les androïdes règnent en maître, Trunks est le seul survivant
– 3ème Dimension : Celle où Trunks a battu les androïdes après être rentré chez lui et avoir sauvé Goku, mais meurt des mains de Cell.

On peut même ajouter une 4ème dimension : celle où Trunks rentre chez lui, défonce les androïdes et sait que Cell l’attend. Trunks tue donc Cell (c’est d’ailleurs cette dimension qui est mise en avant dans Dragon Ball Super et l’arc Goku Rosé).

Tout ça pour te dire que ce n’est pas le cours de l’histoire qui change, mais bien une nouvelle dimension qui apparaît. Imagine maintenant qu’une dimension ait été créée pour chaque choix, chaque décision que tu as pris dans ta vie. Multiplie ça par le nombre d’humains qui sont sur Terre et même qui ont déjà été sur Terre. Ça fout le tournis, hein ?

Revenons une minute sur le paradoxe temporel. Pour te l’expliquer simplement : imagine tu remontes le temps pour tuer ton grand-père. Du coup, tu tues ton grand-père quand il est enfant, mais tu peux pas naître, et donc tu peux pas tuer ton grand-père, et donc tu peux pas naître et donc tu peux pas tuer ton grand-père, etc, etc.
Si tu restes sur une seule timeline, le voyage temporel est juste truffé de paradoxes temporels.

D’ailleurs, E-Penser en parle hyper bien.

Le plan de John Titor

Au cours de ses pérégrinations webesques, John a balancé pas mal d’informations sur lui et sa machine.

Déjà, on sait que c’est un soldat américain basé à Tampa, en Floride, en 2036. Il écrit qu’à son époque, la Terre se remet doucement d’un conflit nucléaire qui a éclaté en 2015 (déjà, c’est raté sur ce point). Les gens sont plutôt en mode survival : la bouffe et le bétail sont produits localement, la société communique, lit, est centrée sur la communauté. En gros, une belle bande de hippies. Des hippies qui voyagent dans le temps.

John a fait le voyage jusque dans les années 70 pour trouver ce fameux IBM 5100. Pourquoi ? En fait, cet ordinateur est essentiel pour prévenir le bug de l’an 2038 grâce à une fonction cachée du 5100. Et tu sais ce qui est le plus intéressant ? C’est que cette histoire est vraie. En réalité, cet ordinateur possède une fascinante capacité à émuler différents langages de programmation, du BASIC à l’UNIX. Une capacité gardée secrète depuis les années 70 pour ne pas aider la concurrence. Une capacité qui a été révélée dans les années 2000, après le silence radio de John.
De plus, tous les ordinateurs équipés du système UNIX devraient effectivement souffrir d’un bug massif en janvier 2038, tout comme le bug de l’an 2000.

On en conclue donc que les connaissance en informatique de John Titor sont, pour l’époque, très poussées.

Du coup, qu’est-ce qu’il fout en 2000 ? John dit qu’il est présent à cette époque pour raisons personnelles. Et aussi qu’il ne pouvait pas, pour d’obscures raisons, effectuer un bond des années 70 à 2036. Il a même prévu sa disparition des internets quelques mois plus tard.

 maxresdefault2

La Time Machine de John Titor

John a pas mal parlé de sa machine à voyager dans le temps puisque les internautes lui ont demandé de livrer des détails sur son fonctionnement. Le plus étonnant, c’est qu’en théorie, ce n’est pas déconnant. En pratique, on sait pas trop vu que personne n’a testé.

Déjà, concernant son design, ça ressemble à une simple boîte montée sur une Chevrolet de 1967. Un peu comme la DeLorean de Back to the Future, donc. Mouais… Pourquoi pas.

Ensuite, il explique comment tout ça fonctionne pour voyager dans le temps. Tout d’abord, il fait preuve de tout un tas de concepts hyper pointus en physique relative et quantique. Grosso merdo, sa machine manipule la gravité et se déplace dans le temps grâce à 2 trous noirs créés en laboratoire et capturés par électrification.

Si ça te dit quelque chose, c’est normal : John précise que le CERN découvrira cette technologie en 2002. En réalité, le collisionneur de Genève aurait du être mis en service en 1999 mais ne l’a été qu’en 2007. Néanmois, le Boson de Higgs, qui a été découvert en 2014 et le CERN, s’amuse depuis le 26 octobre 2015 à créer des mini trous noirs. Soit une dizaine d’années après la prédiction de John Titor.

John fait aussi référence aux cylindres de Tipler, aux trous noirs de Kerr et renvoie souvent ses détracteurs vers  Roger Penrose ou Stephen Hawking (qui sont juste 2 pointures en matière de cosmologie). Hawking est même persuadé qu’un voyage non pas dans le temps mais entre différents univers parallèles (trou noir-trou de ver-trou blanc) est possible. John fait également référence aux théories d’univers parallèles. Le mec en connait un morceau, tout de même.

john-titor_backseat

Pour aller plus loin dans le détail, John précise que le voyage temporel serait en réalité un voyage entre une infinité d’univers parallèles (on en revient à la théorie de Dragon Ball juste au-dessus) mais tous légèrement différents. Et ce, grâce aux trous noirs en rotation.

Selon lui, avec cette machine tu ne peux que voyager de 60 ans en 60 ans. Si tu fais le voyage d’une traite, l’univers que tu retrouveras sera probablement trop différent, le chemin se faisant comme dans un cône. Il explique que la différence entre son monde et le nôtre est de 1 à 2%. Donc pas ultra gênant : y aura des différences, mais pas trop.

En gros : tu pars de 2036, tu arrives en 2000 : 1 ou 2% de différence. Tu pars de 2036, tu arrives de 1970  : probablement 5 à 6% de différence. Donc plus risqué. D’où sa « pause » en 2000.

John, comme dit précédemment, il avait de réelles connaissances en informatique, en physique quantique et en cosmologie. À tel point qu’on lui accorde le bénéfice du doute : il poste des photos de la machine, du manuel d’utilisation, décrit l’expérience à bord de sa Chevy.
Dis-toi qu’un brevet de machine à voyager dans le temps a même été déposé en 2006 aux États-Unis en s’appuyant sur son discours.

john-titor_schematic

Les prédictions de John Titor

Au cours de son passage sur les internets, John a fait pas mal de « prédictions » sur les évènement majeurs sensés survenir jusqu’en 2036. Toutes fausses, évidemment. Déjà, il a pas venu venir le 11 septembre…

Parmi ses prédictions, on compte la Troisième Guerre Mondiale (j’ai l’impression qu’il y a toujours un délire de Guerre Mondiale dans tous les trucs de voyage dans le temps) : elle était sensé survenir en 2015 et tuer 3 milliars de personnes…

Il parle aussi des jeux olympiques de 2008 qui auraient du être annulés. Que nenni.

Des guerres civiles étaient sensé éclater un peu partout aux USA. Toujours rien.

Par contre, il a parlé de la guerre en Irak, de la surchauffe de la navette spatiale Columbia de 2003, des relations entre la Russie et la Chine… Donc on se pose un peu des questions, quand même.

Au final, on a tous des théories sur John Titor

1/ Est-ce que c’est un réel voyageur du temps, venu de 2036 ?
2/ Son arrivée en 2000 a-t-elle changé le cours de l’Histoire telle qu’il la connait, créant un univers parallèle dans lequel nous vivons ?
3/ Est-ce qu’il ne serait pas un mec qui a fait des études de ouf, qui bosse à la NASA et qui se faisait un peu chier en ayant accès à des documents confidentiels ?
4/ Est-ce qu’il était un gros nerd bercé dans la science-fiction et avide de lectures sur la cosmologie, la physique quantique, l’informatique, toussa toussa
5/ Qu’en est-il de la photo des années 50 sur laquelle il se serait accidentellement retrouvé ? 
5/ Est-ce que, finalement, avec un blase pareil, il aurait pas mieux fait de verser dans le porno ?

En tout cas, cette histoire m’a autant passionné que l’incident de Rendlesham. Et la prochaine fois, je te parlerai de Rudolph Fentz, tiens.

Des bisous cosmiques,
Tim

Source

, Laisse un commentaire

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr