Le rétrogaming : mode, culture ou valeur profonde ?

Comme son nom l’indique, le rétrogaming regroupe toutes les activités liées à la consommation de jeux vidéo anciens (dans le monde du jeu vidéo, le terme ancien concerne les œuvres sorties entre la fin des années 1970 et le milieu des années 90). Le rétrogaming est particulièrement en vogue depuis quelques années : s’agit-il d’un simple effet de mode ? Pas si sûr..

Definition

space_invaders_christofleOn considère comme rétrogaming le fait de jouer à des jeux ayant tourné sur des consoles d’anciennes génération. Par extension, le rétrogaming englobe également la collections de vieilles cartouches, magazines ou même bornes d’arcade. Au-delà du jeu, on peut considérer que le rétrogaming a donné naissance à toutes sortes d’activités telles que la reproduction de musiques à la façon des vieilles consoles (musique 8 bits), ou encore une partie du pixel art, qui consiste en la création de visuels en utilisant très peu de pixels, à la manière des premiers jeux vidéos. Le rétrogaming est également à l’origine de bon nombre de produits dérivés tels que des pendentifs à l’effigie de personnages, figurines ou encore manettes géantes.

Un monde à la recherche d’une identité culturelle propre ? 

Le rétrogaming est une tendance propre au jeu vidéo (forcément!), dans le sens où il s’agit d’un secteur très jeune : les premières œuvres datent de la fin des années 70, et on peut considérer que le jeu vidéo s’est adressé aux connaisseurs jusqu’au années 1990. Le rétrogaming résulte de plusieurs volontés et tendances :

-tout d’abord, la mise en avant des vieux jeux et de leurs effigies, en croisant les codes (par exemple par le biais de pendentifs), confère une histoire au monde du jeu vidéo. Cette histoire permet de mieux l’ancrer dans la réalité, de le mettre au niveau d’autres secteurs tels que le cinéma ou la musique et de le rattacher d’une certaine manière à la culture populaire

-ensuite, par la réédition ou la remise au goût du jour de certains jeux, le jeu vidéo se trouve dans une logique de transmission entre les générations (nous verrons ce sujet en profondeur lorsque nous nous pencherons sur les nouveaux opus des séries Mario et Donkey Kong)

-en parallèle à cette ouverture à un plus large public, le rétrogaming est une forme de lutte face  au courant du casual gaming, jeu occasionnel en opposition au hardcore gaming. Les jeux de type casual étant généralement plus faciles et plus courts à terminer (et moins chers à développer, d’où leur nombre), le rétrogaming rappelle au souvenir des joueurs qu’il fut une époque où l’on n’était pas là uniquement pour rigoler. Non, mais !

collection_retrogaming

 

-enfin, les coûts de développement atteignant désormais des sommes comparables à celles de la production d’un film (selon le Syndicat National du Jeu Vidéo, le coût moyen est de 11 millions d’euros en France et de 16 à 24 millions pour une grosse production Japonaise ou Américaine). Les développeurs sont donc accusés par une partie des fans de ne prendre que peu de risques, au profit d’un contenu plus consensuel et plus ouvert au grand public.

La mode des portages

Les portages ont été très nombreux à voir le jour : il s’agit tout simplement de transposition de jeux originaux sur des consoles d’une autre génération. Certains sont même passé spécialistes en la matière, dont le Japonais Capcom. On pense notamment à la série des Street Fighters, sortie initialement en 1987 et ressortie pratiquement sur chacune des consoles ayant vu le jour par la suite. On parle ici plutôt de recyclage (ou encore d’argent facile, voire de foutage de gueule), car ces jeux sont vendus au prix fort, certes sous forme de compilations, mais sans réel changement. Car oui, comme partout, le rétrogaming a également son côté obscur

Cependant, certains éditeurs tels que Nintendo proposent de pousser l’expérience plus loin en invitant le joueur à redécouvrir une figure ayant eu son heure de gloire à l’époque où ceux qui sont désormais jeunes parents étaient enfants. La première de ces initiatives a été la sortie de New Super Mario Bros sur DS en 2006. Nous verrons dans un prochain article comment Nintendo a su réunir plusieurs générations de joueurs autour de ce jeu.

 

, 4 Commentaires

Cultive également ton style avec notre ami Tostadora.fr